Accueil > L’association

L’association

Le Contact Club est une association loi 1901 déclarée à la Préfecture des Bouches-du-Rhône soumise à la réglementation en vigueur en matière de centre de loisirs sans hébergement. La direction Générale de la Cohésion sociale et de la Jeunesse et des Sports lui a délivré un agrément pour chacun de ses espaces d’accueil. Elle a également signé une convention avec le Département qui reconnaît le Club comme un partenaire de la prévention spécialisée.





50 ans d’histoire

Le Contact Club a été créé le 4 octobre 1959 pour lutter contre la délinquance juvénile à l’époque des blousons noirs sévissant dans le quartier de la Plaine à Marseille.
Dans les années 1970, en collaboration avec l’association Breteuil-Grignan, l’action du Contact Club s’oriente vers les toxicomanes des quartiers de l’Opéra et du Palais de Justice.
Suite à la fréquentation en hausse du Club sis quai Rive Neuve, notamment par des jeunes issus des quartiers de la Porte d’Aix, un local est ouvert au boulevard des Dames grâce à la mise à disposition de la Sonacotra en 1975. Ayant perdu l’agrément de Prévention Spécialisée qu’il avait depuis 1972, le local est pris en main par les jeunes et un responsable bénévole.
En 1976, l’association Breteuil-Grignan se désengage du quartier et le Contact Club décide de voler de ses propres ailes.
Dès l’année suivante, le FAS (Fonds d’Actions Sociales) reconnaît le travail de terrain accompli bénévolement et finance un poste d’administrateur permanent. Le petit local de la Sonacotra reste longtemps le seul lieu d’accueil des jeunes de ce secteur. Devant l’affluence imprévue et le nombre croissant de jeunes fréquentant le local, il faut mettre en place des permanences quotidiennes. Un second poste d’animateur est financé par le FAS.
Progressivement, la Politique de la Ville soutient les actions du Contact Club et lui attribue un local plus fonctionnel rue des Convalescents dans le premier arrondissement de Marseille, qui est inauguré en 1988.
Cette nouvelle implantation dans un autre quartier ne prend plus en compte les jeunes du secteur des Carmes, République et Joliette. Une antenne est alors ouverte rue Jean Trinquet en 1997.
En 2011, un nouveau club est ouvert rue Astouin et l’espace Trinquet devient un site dédié au soutien à la motivation scolaire.